Rentrée de la promotion Dominique Simonnot de l’EFB

Rentrée solennelle

Rentrée de la promotion Dominique Simonnot de l’EFB

Rentrée solennelle

1566 ! C’est le nombre d’élèves avocates et élèves avocats de la promotion 2023-2024 de l’EFB qui ont prêté serment, le 5 janvier dernier, sous le regard bienveillant de leur marraine, Dominique Simonnot, Contrôleure générale des lieux de privation de liberté.


Le choix de la marraine de la promotion a naturellement orienté les discours de cette audience solennelle vers le procès pénal.
Le Premier président de la cour d’appel de Paris, Jacques Boulard, ainsi que le procureur général, Rémy Heitz, ont ainsi profité de cette audience pour inciter les avocats à s’approprier la question de l’application des peines pour proposer des solutions crédibles pour les aménagements de peine, l’enjeu du procès pénal résidant notamment dans la détermination de la « juste peine ».


Avocats et magistrats : « les deux faces indissociables de la justice ».
Cette audience solennelle fut aussi l’occasion de rappeler les nombreux ponts qui sont réalisés à l’EFB entre magistrats et avocats, « les deux faces indissociables de la justice » selon le Premier président Jacques Boulard. Parmi les ponts plus apparents à l’École : la qualité de magistrat de son directeur, Gilles Accomando, son corps enseignant composé de magistrats et d’avocats ou encore le nombre important de stages PPI offerts en juridictions dont certains permettent aux élèves avocats de rédiger le projet de rapport à l’audience, rapprochant ainsi d’autant plus ces deux professions dans la coconstruction d’une décision de justice.


Une école qui s’est professionnalisée.
Le directeur de l’EFB, Gilles Accomando, et sa présidente, la bâtonnière de Paris Julie Couturier, ont rappelé que depuis quelques années l’EFB avait profondément changé autant dans le fond que dans la forme, et n’avait plus rien à voir avec ce qu’elle était encore il y a quelques années, ce, grâce à la ferme volonté des derniers bâtonniers. L’acteur principal de la formation demeurant l’élève avocat qui doit profiter de ses 18 mois de formation pour découvrir ce métier et développer son sens critique. La bâtonnière de Paris précisant que « l’on n’apprend pas à être avocat, on s’exerce, on s’exerce, et un jour on le devient ».


Une audience délocalisée au Palais des Congrès.
Cette audience solennelle peut étonner en ce qu’elle n’a pas lieu dans un palais de justice mais est délocalisée depuis plusieurs années dans un autre palais, celui des Congrès de la porte Maillot. Si à première vue cette salle de spectacle semble éloignée du monde judiciaire, elle présente en réalité des liens avec celui-ci, car comme l’a rappelé le premier président Jacques Boulard, les avocats partagent avec les comédiens la pratique de l’art oratoire. Le procureur général Rémy Heitz, n’a quant à lui pas manqué de relevé que l’architecte du Palais des Congrès était Guillaume Gillet qui avait également conçu l’édifice de l’ENM et plusieurs maisons d’arrêt comme celle de Fleury-Mérogis… Bouclant ainsi la boucle avec la marraine de cette nouvelle promotion. 

Plus d'actualités

19/04/2024 : Forum des collaborations de l’AEA

L’Association des Élèves Avocats (AEA) a organisé ce vendredi 19 avril à l’EFB le forum des collaborations qui permet aux élèves avocats à la recherche d’une collaboration